Asthme : ponctuel et permanent


Dans 80 % des cas, les réactions allergiques alimentaires s’associent à l’asthme. Chez le jeune ENFANT, l’utilisation d’une chambre d’inhalation lui permet une meilleure efficacité de son traitement.


Rédaction : Isabelle SAVIO-TRAN

L’asthme est une pathologie chronique. En France, près de 4 millions de personnes dont un enfant sur dix sont asthmatiques. 

L’asthme peut provoquer le décès ! 

Qu’est-ce l’asthme ?

L’asthme est une pathologie chronique qui affecte les voies respiratoires. Une contraction anormale rétrécit les muscles de la paroi des bronches.

L’oxygène circule, donc, difficilement.

Sous forme d’aérosol, divers traitements médicamenteux existent pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie.

Symptômes

Chez le nourrisson et le jeune ENFANT, les symptômes s’orientent vers une respiration bruyante et/ou une toux persistante.

Chez l’adulte, les symptômes se traduisent par :

  • Une difficulté respiratoire,
  • Un essoufflement pouvant entraîner une fatigue,
  • Un sifflement respiratoire,
  • Une toux.

La réduction du passage de l’oxygène en direction des poumons peut aboutir à une réelle difficulté respiratoire. On appelle cela une « crise d’asthme sévère ».

Particularité

L’asthme peut être ponctuel ou permanent.

Asthme ponctuel

On dit que l’asthme est ponctuel lorsqu’il se présente de manière occasionnelle, spontanée. Les responsables sont :

  • La présence d’allergènes (ex : pollens), 
  • Les lieux favorables (ex : environnements poussiéreux), 
  • Les maladies asthmatiformes (ex : bronchites), 
  • Les situations favorables (ex : activités sportives). 

Traitement

Le traitement à effet immédiat est un broncho-dilatateur. Son action est rapide mais l’effet est de courte durée.

Qu’est-ce qu’un bronchodilatateur ? 

Il s’agit d’un médicament dont la prise se fait par voie inhalée. Son action dilate rapidement les bronches afin de permettre une meilleure ouverture des voies respiratoires.

Mode d’utilisation adulte

Avant toute utilisation, il convient d’agiter la cartouche de son étui plastique de haut en bas. Ensuite, vider l’air des poumons en expirant fortement. Puis, placer l’embout buccal dans la bouche en pressant simultanément la cartouche pour inspirer profondément la pression. Enfin, bloquer la respiration durant plusieurs secondes avant de la reprendre normalement. Si possible, se rincer aussitôt la bouche à l’eau.

Mode d’utilisation ENFANT

Chez l’ENFANT, l’utilisation d’un bronchodilatateur seul est difficile. En effet, il n’a pas la capacité à inspirer l’air au moment de la délivrance du médicament.

C’est pourquoi, le dispositif d’une chambre d’inhalation lui permettra une meilleure absorption.

Dans tous les cas, il convient toujours d’agiter la cartouche de son étui plastique de haut en bas avant toute utilisation.

Insérer l’inhalateur dans l’ouverture disposée à l’extrémité de la chambre d’inhalation. Placer le masque sur la zone bucco-nasale de l’ENFANT. Idéalement, il devra se positionner à dos contre la poitrine de l’adulte. Puis presser l’inhalateur et attendre 10 secondes  pour que l’enfant inspire et expire correctement l’air. Répéter l’opération selon la posologie du spécialiste.

Bon à savoir

Chez le nourrisson et le jeune ENFANT, utiliser une chambre d’inhalation disposant d’une valve de contrôle. En effet, celle-ci permettra de visualiser le rythme d’inspiration et d’expiration lorsque le médicament se libère dans la chambre d’inhalation.

Situations nécessitant la prise d’un bronchodilatateur

  • Allergies (ex : animaux), 
  • Efforts physiques (ex : récréation), 
  • Lieux favorables (ex : environnement poussiéreux), 
  • Maladies asthmatiformes (ex : bronchite). 

Prévenir « l’asthme d’effort »

Avant l’effort, le bronchodilatateur prévient l’asthme. Les ENFANTS ayant un « PAI Athme » bénéficient du traitement préventif avant chaque effort tel qu’à la récréation, en salle de motricité, en cours d’éducation physique et sportive, etc…

Lorsque l’asthme d’effort est répété, certains se verront utiliser un traitement de fond soit d’une durée prédéfinie par le spécialiste, soit de manière permanente.

Maladies asthmatiformes 

Toutes les maladies ne débutent pas sous la forme d’asthme. C’est le fait que les bronches soient continuellement inflammées, que le simple virus, tel qu’un rhume, peut se surinfecter en bronchite asthmatiforme. De plus, elle peut s’installer durant plusieurs semaines. Lorsque les maladies asthmatiformes sont répétées, certains se verront utiliser un traitement de fond soit d’une durée prédéfinie par le spécialiste, soit de manière permanente.

Asthme permanent

À l’inverse de l’asthme ponctuel, l’asthme permanent est régulier. 

Traitement

Un traitement de fond quotidien est majoritairement la solution pour améliorer la qualité de vie.  Chez l’adulte tout comme l’ENFANT, certains affichent un décompte permettant de vérifier si la prise a été effective par chiffre décroissant. Ce visuel a l’avantage d’anticiper sur la prochaine délivrance à la pharmacie.

Il est rappeler de se rincer la bouche à l’eau lorsque le médicament est présenté sous forme de poudre à inhaler.

L’utilisation d’un bronchodilatateur peut être utiliser soit pour prévenir soit pour soulager immédiatement les symptômes.

Complément médicamenteux

Chez certaines personnes, le traitement aérosol est insuffisant. C’est pourquoi, il peut se complémenter par un traitement sous forme de comprimé en fonction de l’état clinique de chacun.

Information

Une journée mondiale de l’asthme est organisée annuellement par l’association Asthme & Allergie. 


🔸SOUTENIR L’ASSOCIATION D’ENFANTS ALLERGIQUES EN ACCÉDANT AU FORMULAIRE DE DON.

A propos

Basée en Champagne-Ardenne, IsAllergies 51 est la 1ère association d’ENFANTS allergiques fondée en mai 2019 par une famille allergique, sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 et à but non lucratif.

Lire la suite