Solidarité du 29 mars : Une journée pour les ENFANTS

 

La solidarité fonctionne grâce aux nombreuses communautés. C’est une action humanitaire fondée sur un esprit de compassion. Et en cette période de confinement, son sens y est mondialement mis en application. Malgré la crise sanitaire actuelle, nous ne l’oublions pas. Dans quelques jours, cela fera 2 ans que Jadhen a quitté sa famille. Et nous allons tenter, pour la 2ème année, de poursuivre la journée de solidarité pour tous les ENFANTS allergiques avec vous. 


Rédaction : Isabelle SAVIO-TRAN

Le 29 mars 2019, nous avions lancé un mouvement sur Facebook  en mémoire à la famille de Jadhen mais également pour soutenir toutes les familles d’enfants allergiques.

Voici l’histoire

Le 29 mars 2018, Jahden est décédé pour avoir mangé une crêpe contenant du lait alors qu’il y était sévèrement allergique. Le drame s’est produit le jour de son carnaval d’école, il n’avait que 6 ans. Comme de nombreux ENFANTS allergiques, sa famille avait mis en place un PAI afin qu’il soit accueilli dans les meilleures conditions (classe, cantine, sorties scolaires, etc…). Nous rappelons que l’allergie est une pathologie chronique classée en 4ème maladie mondiale après le cancer, le sida et les maladies cardio-vasculaires. L’allergie se définie par une réaction anormalement excessive et indésirée du système immunitaire répondant à des substances normalement inoffensives, appelées « allergènes« .

Trop de familles subissent encore… 

Par un manque d’information de la société, encore trop de familles ont dû subir en 2019 :

  • La déscolarisation de leur(s) ENFANT(S), 
  • La réduction et même l’arrêt total de leur activité professionnelle,
  • L’exclusion sociale, 
  • La résignation face aux jugements de tous genres, 
  • Etc…

Un mouvement 2 en 1

Pour la première fois en 2019, l’association IsAllergies 51 a initié un mouvement « 2 EN 1″. En marque de soutien à la famille de Jadhen, nous avons été nombreux à porter nos chaussettes unies qui ont circulées sur Facebook. Et parce que cela pourrait arriver à n’importe quel autre ENFANT ayant des allergies alimentaires, nous suivons solidairement le mouvement pour leur prévention. L’ENFANT grandit par référence, soit l’adulte. Mais celui-ci doit pouvoir l’accompagner dans la neutralité quel que soit son trouble.

La solidarité implique très peu d’effort mais apporte énormément d’estime. 

Après reflexion et parce que nous souhaitons vous contraindre le moins possible, nous rangeons définitivement nos chaussettes.

Cette année, le 29 mars 2020, nous publierons ensemble une simple photo représentative à l’union familiale, au soutien, à l’amour,…, aux ENFANTS. Chacun porte déjà cette photo sur lui, ses mains. Nos mains sont celles qui nous lient aux ENFANTS, celles qui nous lient au monde extérieur, celles qui saluent, remercient, caressent et protègent tous ceux ceux qui s’y enchaînent.

Avec nous le 29 mars 2020, publions chaleureusement les mains de la solidarité. Il n’y a pas de distinction parce que c’est ainsi que l’on définie la solidarité. Alors vous aussi, seul(e) ou avec vos ENFANTS, dites-leurs que vous les soutenez.

Soutenez-les, parce qu’eux aussi ont le droit de vivre une enfance heureuse. 


🔸SOUTENIR L’ASSOCIATION D’ENFANTS ALLERGIQUES EN ACCÉDANT AU FORMULAIRE DE DON.

A propos

Basée en Champagne-Ardenne, IsAllergies 51 est la 1ère association d’ENFANTS allergiques fondée en mai 2019 par une famille allergique, sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 et à but non lucratif.

Lire la suite