Allergies aux pollens : et Syndrome d’allergie orale

Les pollens sont les allergènes provenant des plantes. Durant la période de pollinisation, certains sont plus ou moins allergisants.


Rédaction : Isabelle SAVIO-TRAN

En France, les allergies aux pollens touchent près de 20% des ENFANTS et 30% des adultes.

Sous formes de grains microscopiques, les pollens servent à fertiliser les plantes, ce qui donne naissance aux fruits et légumes.

Les pollens sont transportés  principalement par les insectes et massivement par le vent.

C’est ainsi que durant la période de pollinisation, certains départements sont déjà classés en zone d’alerte quand d’autres le sont un peu plus tard.

La concentration des grains microscopiques est allergisante d’où les allergies aux pollens. Leur production suit un calendrier saisonnier d’une plante à l’autre.

Néanmoins, la pollution atmosphérique favorise la libération de grains de pollens, ce qui rallonge les périodes et développe de plus en plus de personnes allergiques aux pollens.

La pluie rabat les pollens par terre.

Ainsi, elle réduit la quantité en suspension dans l’air et par conséquent réduit aussi les symptômes.

LISTE DES SYMPTÔMES

Comme toutes allergies, celles aux pollens engagent le système immunitaire par des symptômes pouvant gêner le quotidien :

  • Asthme,
  • Démangeaison(s) (nez, yeux),
  • Écoulement nasal,
  • Éternuements,
  • Gonflement(s),
  • Nez bouché,
  • Yeux larmoyants,
  • Etc…

ANTICIPER LES POLLENS

La consultation de la carte de vigilance des pollens par département permet de connaître en temps réel leur concentration.

D’autres applications mobiles sont également disponibles pour vous permettre d’anticiper les pics :

  1. Météo Pollen
  2. Plume Labs : Pollution de l’air

COMMENT DIAGNOSTIQUER L’ALLERGIE

La meilleure façon de confirmer le diagnostic est de vous orienter auprès d’un allergologue car sa spécialisation est basée sur les allergies.

À partir de tests, il pourra identifier les substances allergisantes et vous annoncer son interprétation médicale. Mais il est également important de considérer les antécédents familiaux.

En effet, un ENFANT issu de plusieurs gènes allergiques a plus de risque de développer des allergies.

RÉDUIRE LES SYMPTÔMES

L’éviction des pollens semble difficile. Toutefois, les symptômes peuvent être minimisés. Il existe des mesures pouvant contribuer à améliorer le quotidien :

  • Aérer votre habitation très tôt le matin,
  • Conduire (de préférence) les vitres fermées,
  • Entretenir votre pelouse et la faire tondre par une autre personne,
  • Éviter de sécher votre linge à l’extérieur,
  • Laver vos cheveux quotidiennement,
  • Changer vos vêtements quotidiennement,
  • Sécher vos les cheveux humides avant de sortir,
  • Modérer les activités en plein air durant les heures pleines où les abeilles travaillent,
  • Nettoyer vos tapis d’entrée,
  • Porter des lunettes,
  • Protéger votre tête (casquette, chapeau), 
  • Utiliser du sérum physiologique en tant que traitement complémentaire (si encombrement ORL),
  • Etc…

En clair, les pollens s’accrochent aux tissus et sur les cheveux. Ils pénètrent dans les voies respiratoires et entrent en contact avec les yeux. 

SYNDROME D’ALLERGIE ORALE : SYNDROME POLLENS-ALIMENTS

Il arrive que les personnes allergiques aux pollens soient également sensibles à la consommation de certains fruits, légumes et/ou noix. On appelle cela le syndrome d’allergie orale ou syndrome Pollens-Aliments. 

Les symptômes peuvent provoquer :

  • Démangeaisons au palais,
  • Œdème,
  • Gêne au niveau de la gorge,
  • Gonflement aux lèvres et/ou sur la langue,
  • Etc…

Mais la sensibilité concerne généralement l’aliment cru. La cuisson détruit les protéines. C’est pourquoi, il est conseillé de cuire vos fruits et légumes avant de les consommer afin de modifier la structure des protéines.

Le syndrome d’allergie orale touche les personnes allergiques aux pollens. Le système immunitaire confond à tort les molécules présentes dans certains fruits, légumes et noix comme étant les mêmes protéines que celles présentent dans les pollens.

Il s’agit d’une allergie croisée dont la réactivité est assez immédiate.

SYNDROME POMME-BOULEAU

La pomme est le fruit le plus connu pour être responsable du syndrome Pomme-Bouleau. Elle appartient à une famille de protéines nommée PR10 détruite par l’action de la cuisson.

Il est donc recommandé de la cuire avant de la consommer. Par exemple sous forme de compote ou de tarte à la pomme afin de réduire voir supprimer ses protéines allergisantes.

La réduction des protéines par l’action de la cuisson est également valable pour d’autres fruits (en général à noyaux) et légumes. Et parfois le simple épluchage ou le pelage peut être suffisant pour certaines personnes.

PARTICULARITÉ

Certains fruits ont un revêtement duveteux sur lesquels les protéines s’accrochent aux poils tels que l’abricot ou la pêche.

LISTE DES FRUITS RESPONSABLES DU SYNDROME POLLENS-ALIMENTS

🔸Téléchargez le tableau. 

LISTE DES LÉGUMES RESPONSABLES DU SYNDROME POLLENS-ALIMENTS

🔸Téléchargez le tableau. 

ALLERGIES CROISÉES AUX POLLENS

Vous trouverez, ci-dessous, les calendriers des 4 principaux pollens les plus allergisants et leur sensibilité croisée aux fruits et légumes.

POLLENS D’AMBROISIE (de juillet à octobre)

Banane Concombre Melon
Pastèque Pêche Pomme

POLLENS D’ARMOISE (de juillet à octobre)

Ail Aneth Anis Artichaut Camomille Carotte
Céleri Concombre Coriandre Cumin ou Carvi Fenouil Graines de tournesol
Laurier Moutarde Oignon Paprika Pêche Persil
Piment Potiron Poivre Poivron

POLLENS DE BOULEAU (de mars à mai)

Abricot Amande Aneth Anis Arachide Avocat Banane Betterave Carotte Cassis
Céleri Cerise Châtaigne Concombre Coriandre Cumin Curry Épinard Fenouil Figue
Fraise Framboise Graines de tournesol Haricot Kiwi Lentille Litchi Mangue Melon Menthe
Nectarine Noisette, Noix Orange Panais Pêche Persil Poire Pois Poivron
Pomme Pomme de terre Prune Raisin Sarrasin Soja Tomate

POLLENS DE GRAMINÉES (de mars à septembre)

Arachide Blé Kiwi Melon Orange
Petit pois Pomme de terre Poivron Tomate

 


🔸SOUTENIR L’ASSOCIATION D’ENFANTS ALLERGIQUES EN ACCÉDANT AU FORMULAIRE DE DON.

A propos

Basée en Champagne-Ardenne, IsAllergies 51 est la 1ère association d’ENFANTS allergiques fondée en mai 2019, sous le régime de la loi du 1er juillet 1901, à but non lucratif.

Lire la suite